Le musée des tableaux ratés existe !

Il existe bel et bien un musée dédié aux oeuvres d’art les plus vilaines.

C’est ce que revendique « Le Museum of Bad Art » , qui possède une collection de tableaux ratés et sans saveur esthétique.

Un musée pour les tableaux les plus ratés :

Vous connaissiez le Moma? Voici le MOBA ( Museum of Bad Art), musée crée en 1993, à Boston,  par un collectionneur américain de croûte en tout genre. Il s’appelle Scott Wilson.

L’homme est amateur d’art et c’est en se ballandant dans divers brocantes, poubelles ( si, si)  et autre vides-greniers qu’il a déniché ses premiers tableaux de non-maitre qui ne valait pas beaucoup de Kopeck.

Aussi, apparement, la mode revient aux tableaux à l’huile. En effet, il semblerait que ce soit un nouveau caprice de star ou de célébrité que d’avoir trônant sur leurs salons un beau tableau à l’ancienne les représentant dans toute leur gloire.

Comme vous peut-être vous l’avez déjà vu dans Narcos, avec ce génial tableau de Judy Moncada :

Et, même dans la série, on on voit un autre un peu moins théâtral de Pablo Escobar lui-même :

 

 

Capture d’écran 2017-02-20 à 15.10.48Capture d’écran 2017-02-20 à 15.10.55

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, si vous aussi, vous avez envie de succomber à la tentation ( comme nous autres dans l’équipe de rédaction), vous pouvez commander votre portraits avec nos artistes peintresd’Orrlando.

Enfin, pour retourner aux musées des tableaux moches, ce qu’il y a de bien, c’est que sur le site déjà, on peut admirer toutes les oeuvres de la collection dont voici ici un petit aperçu.

Par exemple, pour les portraits, rebaptisés pour l’occasion, « Poor traits » :

 

a work of art

 

 

 

 

 

 

Dans la collection « Blue People », on peut trouver :

a work of art      a work of art

Celle-là est plutôt pas mal, non?

Enfin, pour tous les artistes qui n’ont pas pu aller aux Beaux-Arts ( oui, je sais que vous aussi, vous pensez tout de suite à Hitler…), ça peut quand même remonter le morale.

L’art des croûtes enfin reconnu !

Il parait même que la cotation des tableaux a pris une sacré hausse !

Comme quoi la spéculation n’est qu’une affaire de temps et de mode.

Une version de « Lucy in the sky with flowers »

a work of art  a work of art

Là, un étrange mélange de Dali avec David x

a work of art

La collection est entièrement disponible en ligne sur le site du musée. 

N’hésitez pas à faire un tour, on sait jamais, peut-être allez vous trouver de l’inspiration.

Orrlando

Orrlando Magazine est le magazine en ligne officiel de la plateforme de booking d'artiste orrlando.

Related posts