Je vais vous raconter comment un ( mauvais) DJ a ruiné mon mariage…

Comme beaucoup de filles de ma génération, j’avais fantasmé pendant une grande partie de mon enfance et de mon adolescence sur le jour de mon mariage.

J’avais une idée assez précise de la robe que j’allais porter, du goût de la pièce montée, et évidemment de la chanson sur laquelle j’allais danser avec mon futur mari. Étonnamment, trouver le bon DJ a été presque une formalité : j’ai rencontré mon époux sur les bancs de la fac, pas très original je vous l’accorde, mais tout de même bien moins honteux que de passer par Tinder. Je pensais avoir accompli le plus dur : grave erreur ! Et c’est le pire DJ qui puisse exister qui m’a prouvé à quel point j’avais tord.

 

« LAST NIGHT A DJ SCREWED MY LIFE »

 

Les amis qui étaient passés par la case mariage avant nous m’avaient prévenu que la préparation peut être un véritable champ de bataille, surtout pour les futures mariées. La plupart de mes copines s’étaient tapées tout le sale boulot, autant parce qu’elles ne faisaient pas du tout confiance à leur fiancé pour choisir les bonnes nappes ou le meilleur traiteur que parce qu’eux-mêmes étaient soulagés de leur laisser les dilemmes insolvables et les nuits blanches à changer le plan de table. Alors, comme tous les couples novices en la matière, nous nous sommes jurés avec mon copain de ne pas tomber dans ce cliché et de nous partager équitablement les tâches : je lui ferai confiance et il me donnerait un coup de main.

Je n’ai donc pas vu le désastre venir lorsqu’il m’a annoncé, très fier de lui, qu’il avait trouvé le DJ parfait pour notre mariage. Le copain d’un cousin qui mixait depuis qu’il avait 16 ans, était résident dans une petite boîte pas très loin de notre village et avait déjà animé plusieurs anniversaires de connaissances. Il m’a passé un son qu’il avait lui-même produit et qui ressemblait vaguement à un vieux tube de David Guetta, je ne me suis pas méfiée et on lui a donc demandé de réserver sa journée pour notre mariage.

 

«NOTRE PREMIÈRE DANSE AURAI PU ÊTRE LA DERNIÈRE »

 

Je ne sais pas pourquoi aucun de nous deux n’a pris la peine de lui demander de nous envoyer sa playlist avant le Jour J : on devait penser innocemment que les invités feraient plus attention à la qualité du champagne et des petits-fours qu’à la musique. Grave erreur : une fois sur place, notre mariage (qu’on avait voulu sophistiqué dans un vieux corps de ferme qu’on avait entièrement retapé et décoré pour l’occasion) s’est transformé en un mauvais bal musette : à l’entrée, nos amis étaient invités à faire tourner leurs serviettes, le plat principal a été gâché par « Les démons de minuit » et j’ai coupé la pièce montée sur un remix infernal de France Gall.

Après la troisième chanson de Patrick Sébastien, nos copains se lançaient des regards entendus et dissimulaient à peine leurs moqueries. Difficile de leur en vouloir, j’aurai été certainement plus cruelle à leur place. S’en était trop, je me suis ruée sur lui en l’implorant d’arrêter le massacre. Notre DJ, l’incarnation même de la ringardise, m’a regardé impuissant en me montrant les chansons qu’il avait en réserve pour notre mariage. Je pensais qu’on ne pouvait pas descendre plus bas, sa playlist m’a prouvé le contraire.

Désespérés, on a finit par demander à nos invités s’ils avaient de la musique sur leur portable, un mp3 qui trainerait au fond de leur boîte à gant et tout le monde s’est relayé pour remplacer le DJ de notre mariage que j’avais copieusement insulté et à moitié défiguré avec mon bouquet de fleurs (que je devais lancer à mes copines sur « Femme libérée »)

En fait, mon mariage ressemblait plutôt à ça ( voir la vidéo d’un couple à qui un mauvais DJ à fait le coup)

Depuis ce jour, je ne fais plus confiance aux copains de mon mari (qui malgré ses goûts musicaux douteux partage encore ma vie) et pour nos noces d’or, je passerai plutôt par un site spécialisé, de type Orrlando pour réserver un DJ, prendre bien le temps de disucter avec lui, avant de faire confiance au premier venu pour animer une journée aussi importante !

Orrlando

Orrlando Magazine est le magazine en ligne officiel de la plateforme de booking d'artiste orrlando.

Related posts