Comment financer son projet artistique quand on est étudiant ?

Pas facile d’explorer sa passion et de vivre de son talent lorsqu’on est étudiant. Bien sûr, les choses ne sont pas beaucoup plus faciles à l’âge adulte, mais plus on est jeune, plus notre expérience, notre réseau de connaissances, notre confiance en soi aussi sont encore au stade fœtal.

Pour les étudiants qui cherchent désespérement à trouver des financements, nous avons préparé cet article.

Concrètement, comment financer son projet?

Heureusement, pour financer son projet artistique, il existe des dispositifs publics, mais aussi privés, qui permettent aux jeunes talents de financer un projet artistique et donc de s’épanouir dans leur art. Voici 5 conseils pour vous mettre le pied à l’étrier et bien démarrer votre vie d’artiste. Attention, la plupart de ces financements de projets artistiques ne sont accessibles que si vous êtes constitué en association loi 1901. Petit avantage également pour les artistes parisiens qui pourront bénéficier d’un coup de pouce de la Mairie de Paris de 500 euros et d’un accompagnement personnalisé grâce à son « kit-à-se-lancer ! ».

1. SE TOURNER VERS LES UNIVERSITÉS.

Les universités peuvent en effet vous accompagner et financer votre projet artistique étudiant. Les Fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes (FSDIE) permettent notamment de soutenir financièrement des projets étudiants, personnels ou associatifs. Pour en bénéficier, rien de plus simple ! Il vous suffit de contacter le Bureau de la Vie Etudiante (BVE) de votre fac pour demander le dossier dans lequel il faudra détailler votre projet artistique. C’est également le sésame pour pouvoir faire figurer votre établissement dans la liste de vos partenaires officiels, ce qui vous permettra de rendre votre projet plus crédible et pro !

2. SOLLICITER LES CROUS

Le dispositif Culture actions du CROUS permet de financer des projets artistiques étudiants, et ce tout au long de l’année. Le CROUS organise également chaque année des concours nationaux destinés aux jeunes artistes. Pour l’année 2017, vous pouvez présenter un projet sur le thème « Sauvage », un concours toujours ouvert, donc n’hésitez pas à vous lancer. Du côté du spectacle vivant, trois concours sont à l’affiche : « danse avec ton Crous », « le concours national de théâtre étudiant » et « Musique de R. U. ». Les compagnies lauréates reçoivent jusqu’à 2 000 euros de prix.

3. TENTER LE MÉCÉNAT ET LES CONCOURS

Si vous êtes une association constituée, vous pouvez faire des demandes de mécénat auprès de fondations, d’entreprises et de particuliers. La clé est de préparer un bon dossier présentant votre projet artistique étudiant. Si vous contactez une entreprise, vos mécènes peuvent obtenir des réductions d’impôts à hauteur de 60% du montant de leur don : donc n’hésitez pas à mentionner cet argument qui pèsera lourd lors des négociations. Un bon conseil reste aussi de commencer par les petites entreprises : don de matériel, impression de tracts et d’affiches, apports financiers, costumes… Il existe de multiples façons d’être mécène !La Fondation de France et la bourse Déclic Jeunes financentégalement chaque année des projets artistiques et le concours Coup2Boost récompense des étudiants ayant su mobiliser leur campus autour d’un projet commun.

4. NE PAS OUBLIER LE FINANCEMENT PARTICIPATIF

N’oubliez pas que votre famille et vos amis, au delà d’être vos premiers fans, peuvent également se transformer en mécènes. Ayez le réflexe « crowdfunding » pour financer votre projet. Ulule ou KissKiss BankBank vous proposent ainsi de déposer votre cagnotte en ligne et ainsi de financer votre projet artistique étudiant. La plateforme Pro-Arti se dédie plus particulièrement à l’accompagnement des projets artistiques et culturels. Pensez à bien relayer votre campagne sur les réseaux sociaux, et proposez des contreparties originales pour chaque don, comme votre premier EP dédicacé, des affiches, une place pour votre spectacle, etc.

5. DÉCROCHER VOS PREMIERS GIGS

Les financements publics ou privés sont d’une grande aide pour vous aider à démarrer, mais vous ne pourrez pas toujours compter sur eux pour financer votre projet artistique. Autant vous lancer rapidement dans le grand bain et essayez de décrocher vos premiers gigs. La vie d’étudiant vous offre du temps pour vous consacrer à votre projet, mais présente aussi beaucoup d’opportunités de vous faire connaître et de gagner vos premiers cachets. Pensez aux soirées de votre BDE ou aux fêtes organisées par vos camarades de promo si vous êtes musicien ou DJ par exemple. Des sites comme Orrlando vous permettront également d’être facilement contacté par vos premiers clients et de décrocher ainsi vos premières opportunités rémunérées.

Orrlando

Orrlando Magazine est le magazine en ligne officiel de la plateforme de booking d'artiste orrlando.

Related posts